"Les mots qui touchent l'âme - Découvrez la plume de Juliette Norel"

Plongez dans les histoires captivantes de Juliette auteure engagée

les pieds sur terre

la tête dans les étoiles

Juliette Norel - auteure

À Propos de Juliette

Juliette Norel est une conteuse d’histoires, une poétesse de l’âme et une exploratrice des profondeurs humaines. À travers ses mots, elle tisse des récits qui confrontent les réalités les plus sombres avec une grâce poétique, cherchant à éclairer les coins obscurs de l’existence en les illuminant d’espoir et de résilience.

Née par l’encre et le papier, Juliette partage des expériences qui transcendent le personnel pour toucher à l’universel. 

Ses œuvres, qui abordent des thèmes complexes et profonds, sont empreintes d’une recherche de résilience et de réconciliation avec soi. Elles explorent les défis de l’existence avec une sensibilité qui invite à la réflexion et à l’espoir..

Juliette croit fermement en la capacité des mots à briser les chaînes du silence et à libérer les voix étouffées.

Avec chaque phrase, elle invite ses lecteurs à un voyage où la vulnérabilité devient force, où la douleur se transmute en art, et où chaque cicatrice porte en elle une histoire de survie et de courage.

Son site est un sanctuaire pour ceux qui cherchent à comprendre, à ressentir, et à trouver du réconfort dans les échos de leurs propres batailles.

C’est un espace où la littérature devient un pont entre les cœurs et les esprits, un lieu où la beauté émerge des cendres de la tragédie.

Juliette Norel écrit non seulement pour raconter des histoires, mais pour changer des vies.

Rejoignez-la dans cette aventure littéraire et laissez-vous transporter par la puissance transformatrice de ses mots...

Livres

Une anonyme au bout du fil

photo de la couverture de l'opuscule "La voix du délit" par Juliette Norel
photo de la couverture de l'opuscule "La voix du délit" par Juliette Norel
La Voix du Délit
white and brown heart illustration

Témoignages lecteurs

Juliette c’est un peu chacune de nous. Une petite fille rieuse, sociable, qui ne demande qu’à vivre la vie insouciante que devraient vivre tous les enfants.
Mais elle part déjà avec un sacré handicap : ses propres parents, quand on prend une décision en tant que parents on dit toujours qu’on pense à nos enfants… mais certains parents pensent en premier à eux. Les enfants n’ont pas leur mot à dire. Ils sont bien obligés de suivre voire parfois de subir des changements.
Subir… c’est le mot qui lui colle à la peau Juliette.
Subir le manque d’amour et d’empathie de ses propres parents, subir les trahisons, la violence, les mauvais choix même quand elle est persuadée qu’ils sont bons.
Juliette je l’ai aimée dès les premières pages. Des points communs personnels et professionnels, parfois même une vraie fusion des ressentis, des sentiments, des idées.
C’est une éternelle incomprise. Elle ne demandait pourtant que du soutien et un minimum de compréhension.
Et en retour elle n’a eu que du mépris, de l’ignorance et des jugements.
Et pourtant quand on la croit au fond du trou elle se relève. Et même si elle tombe et retombe encore elle se relève !
Elle a réussi Juliette. Elle est heureuse… enfin… en façade. Faire semblant c’est sa marque de fabrique, le fatidique héritage familial. Mais le vernis finit toujours par craquer…
De ses rencontres malheureuses un homme se détache. Il est marqué en elle et pourtant lui aussi l’a fait souffrir, lui aussi l’a utilisée. Mais si cet homme était le bon au final ?!!?
Et pourtant elle recommence. «Et ça continue encore et encore, c’est que le début d’accord d’accord». Elle y croit à chaque fois ou peut être qu’elle fait semblant d’y croire.
Et puis un jour, elle y croit un peu plus fort. Il est brun et comme elle il paraît écorché par la vie.
Alors elle va se poser et contre toute attente, va être maman. Elle a qui on avait interdit tout rêve de grossesse… alors que tout semble parfait, le vent va de nouveau tourner.
Et encore une fois Juliette va devoir choisir… ou subir….
J’ai adoré ce premier roman de Juliette Norel. Au-delà de l’histoire de Juliette qui est dure, chaque mot est pesé, posé au bon endroit. Sans vulgarité, sans voyeurisme, elle sait faire comprendre et ressentir à chaque lecteur les souffrances de son personnage. Et Dieu sait ce qu’elle a enduré et pourtant à aucun moment, pour moi, j’ai pensé «bien fait pour elle elle l’a bien cherché». C’est une victime ne jamais l’oublier.
J’ai été surprise par la fin et en même temps heureuse…
Heureuse de savoir que j’aurais le plaisir de lire de nouveau Juliette Norel !

Une écriture sensible et percutante.
Une histoire poignante.
J’ai été très touché par l’histoire de Juliette. Malheureusement elle n’est pas la seule dans ce cas Et je suis admiratif devant le combat qu’elle mène en ayant toujours relevé la tête. . Je pense que ce roman peut aider beaucoup de femmes à sortir du silence. Juliette Norel a un don pour maniée la plume. Je vous conseille vivement ce roman rempli d’émotions.

Juliette, un papillon en quête du bonheur à travers une jungle humaine.
Mais comment le trouver, quand on se brûle sans cesse les ailes à de fausses lumières… aux outrages, maltraitances et crimes ?
Lorsqu’en cherchant l’amour, on passe d’un prédateur à l’autre, comme dans une éternelle répétition de la première offense ?
Juliette se livre avec ses tripes, ses colères et ses espoirs.
Heureusement, une Fleur a fait le soleil….
Un témoignage fort et courageux , un livre bouleversant.

Une anonyme au bout du fil, C’est la vie de Juliette. Simple comme résumé mais compliqué comme histoire. Elle en a percuté des bouleversements, c’est sa vie. On la suit, on l’écoute, on a envie de lui crier « non, pas par là » mais elle assume tout, même quand la faute n’est pas la sienne. Alors, on la suit encore et on l’aime un peu plus fort. — Juliette Norel, c’est l’autrice. Ce qu’elle a mis d’elle dans ce livre ? Tout ! mais de sa vie ou de son imagination peu importe. Du côté du style, c’est direct, percussif. Elle ne perd pas de temps avec les fioritures tout en posant si finement le décor. C’est une écriture pleine de vie, d’énergie (parce qu’il lui en faut beaucoup) et qui sonne juste. — « Une Anonyme au bout du fil » c’est donc un roman que j’ai adoré, au gré des belles émotions, des tristesses et des pleurs. L’œuvre d’une belle plume.

Je lisais il y a quelques mois le premier roman « Une anonyme au jour du fil » que j’avais adoré.

C’est naturellement que j’ai acheté ce dernier né, et j’ai été très heureuse de retrouver l’authentique plume de Juliette. L’écriture est profonde et douce à la fois. Les mots font sens et donnent vie à ce récit. Je ne m’attendais pas à cette fin… et j’aurais voulu lire encore plus.

Il y a le côté pile et le côté face… comme il y a ce jeu d’ombres et de lumière, ces aveux et ces non-dits, cette dualité intérieure et cette complémentarité extérieure. En demeure une délicieuse infusion équilibrée qui se savoure au fil des pages et qui donne puissance et corps aux mots. Jusqu’au jour…

Je vous partage un extrait, ou plutôt une phrase… une seule…
💬 « La vie prend parfois des chemins de traverse pour nous emmener à l’endroit précis où elle le veut. »

Je lisais il y a quelques mois le premier roman « Une anonyme au jour du fil » que j’avais adoré.

C’est naturellement que j’ai acheté ce dernier né, et j’ai été très heureuse de retrouver l’authentique plume de Juliette. L’écriture est profonde et douce à la fois. Les mots font sens et donnent vie à ce récit. Je ne m’attendais pas à cette fin… et j’aurais voulu lire encore plus.

Il y a le côté pile et le côté face… comme il y a ce jeu d’ombres et de lumière, ces aveux et ces non-dits, cette dualité intérieure et cette complémentarité extérieure. En demeure une délicieuse infusion équilibrée qui se savoure au fil des pages et qui donne puissance et corps aux mots. Jusqu’au jour…

Je vous partage un extrait, ou plutôt une phrase… une seule…
💬 « La vie prend parfois des chemins de traverse pour nous emmener à l’endroit précis où elle le veut. »

Sur Instagram