Une classe de neige #extrait 16 Une anonyme au bout du fil

Ses copains des Célestins ont organisé une surprise pour son départ, une sorte de séance photo dans la cour du collège avec un appareil-photo jetable, comme pour immortaliser en argentique des amitiés qui pourraient conjurer la distance.

Pendant qu’elle pose avec ses copines, il sort de la classe de musique, la regarde une brève seconde et tourne les talons comme si elle n’était déjà plus qu’un fantôme, à peine un souvenir sur lequel on refuse de s’arrêter.

 Le cœur de Juliette, semble manquer un battement, son sourire se fige, « le petit oiseau  » sort et grave sur pellicule toute la douleur contenue d’un premier chagrin d’amour.

Alors, les garçons, dans l’immédiat, merci pour elle !

Elle n’a pas envie de faire confiance à cette espèce à part, capable de jurer l’amour éternel pour prendre la poudre d’escampette au premier coup de vent.

Désormais, quand elle sent des garçons essayer de l’approcher d’un peu trop près, elle esquive et resserre les coudes avec ses copines.

Pourtant, au fil de ce séjour à la montagne, elle remarque effarée trois garçons qui semblent faire en sorte d’être de plus en plus présents dans son champ de vision.

Elle a l‘impression de sentir comme quelque chose de « sale » dans leurs regards qu’elle ne sait encore définir mais qu’elle ressent vaguement comme un danger en approche.

Le dernier soir, celui de la traditionnelle fête de fin de séjour, l’un deux – François-Xavier – ose s’approcher d’elle, assise en train d’observer les danseurs autour et l’invite à « sortir avec lui » !

Juliette, le toise de son regard le plus noir et venimeux puis lui jette à la figure :

─ Toi, tu me lâches et tu dégages !

Oui, la diplomatie n’a jamais été son fort ! ce qui lui posera là aussi bon nombre de problèmes dans la vie…

Elle se lève, drapée dans sa dignité et file dans sa chambre finir de préparer ses affaires pour le départ du lendemain matin, sans se rendre compte que cet affront n’a pas du tout plu au fameux FX – c’est comme ça que les autres le surnomment – ni à son troupeau de boutonneux, solidaires.

Une réflexion sur « Une classe de neige #extrait 16 Une anonyme au bout du fil »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.