Un papillon sur le gravier

#Confidence

Il y a des jours où la vie m’exhorte à la méfiance,
Mais planquée derrière mes écrans,
je ne prête pas garde aux notifications qu’elle m’envoie.

C’est de ma faute, j’avais mis mon portable en mode avion, pour grimper sur un nuage rose-bonbon.

Et l’atterrissage est parfois brutal quand mon radar de vigilance est désactivé.

Il y a encore tellement de choses que la petite plume que je suis, ignore.

Et si ma page Instagram est devenue mon royaume,

La toile est un grand bain où je n’ai pas pied et j’ai peur de m’y noyer.

Alors je vais continuer à faire ce que j’aime et on verra bien si j’apprends à nager.

Ici et là, des gens pensent me connaître par cœur, à travers mes textes ou ma voix dans un combiné, mais ne savent pas qu’en réalité,

je suis plus forte qu’il n’y paraît.

On m’a savonné la planche tellement souvent que j’ai appris à surfer.

Même si la vague menace, je tiens le choc en apnée.

Et si mon cœur se blesse et que je me pique souvent les doigts sur tous les rouets,

je ne dors jamais longtemps,

ne m’apitoie pas souvent,

pare toujours mon sourire de couleur et rempli mon encrier.

Publié par

auteure inspirée par les renaissances qui jalonnent nos vies... sur le fil des confidences

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s